© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

mardi 22 décembre 2009

NOTES SUR AUSTIN OSMAN SPARE

AOS 1955, portrait de Freud

Au chapitre des influences reçues par Spare, Freud et Jung apparaîssent, d'après plusieurs auteurs, parmi les plus probables. Néanmoins, j'ai suggéré précédemment que Spare se démarque de la psychanalyse et de la psychologie de façon décisive. Aux dires de Grant, il recevra de Freud une lettre faisant l'éloge de son génie. Et si toutefois AOS portraitura le fondateur de la psychanalyse en 1955, sa compréhension du psychisme humain ne devait pas grand-chose à cette science à la mode. Bien au contraire, Spare qualifiera plusieurs fois Freud de docteur Fraude. Sa conception de l'inconscient ou plutôt du subconscient, ne l'amenera pas à imaginer ce dernier comme une poubelle du conscient, mais plutôt comme un réservoir infiniment riche. De même, des textes comme l'Axiomata et toute son oeuvre tardive font sans doute de lui le premier anti-psychiatre de l'histoire. Quant à la psychologie ou à l'éventuelle influence de Jung (qu'il qualifiera de docteur Joug), voyons plutôt ce qu'AOS lui-même en dit au lieu d'affirmer sans preuves tangibles qu'il y souscrit : " La psychologie devrait être prise à petite dose et n’être avalée que partiellement, sous peine de mettre fin au bon sens ; elle fut même placée au-dessus de la loi, offrant à tout personnage infâme une « issue psychopathologique ». Cette nouvelle hiérarchie, avec ses catégories, ses techniques, ses principes matriciels et ses thèses arbitraires, est maintenant établie et renforcée d'arguments prétentieux. Les psychologues ont été convertis, véhiculant un enthousiasme pour leurs propres théories, usant d’un labyrinthe de significations dialectiques surchargées de vocabulaire emprunté, complexe, pouvant signifier n’importe quoi, à l’exception du sens propre des mots employés. Les psychologues sont aussi névrosés que leur credo, et leur peur de s’éloigner de leurs critères auto-imposés confirme à quel point ce sont des psychopathes." (source)

AOS, Self as Hitler

Outre ces lectures freudo-junguiennes, il se trouva aussi quelques groupes d'occultistes crypto-nazis, voire franchement d'extrême-droite (Dragon Rouge), qui reconnurent chez Spare une idéologie semblable à la leur. Il leur suffit pour cela de relever le caractère nietzschéen de certains passages de ses œuvres, et en particulier de son Anathème de Zos, pour justifier cette captation. Mais rappelons en quelques mots ce qu'AOS pensait de tout cela. En 1936, un membre de l'ambassade d'Allemagne à Londres fit l'acquisition d'un autoportrait de Spare qui ressemblait particulièrement au führer. Il montra ce portrait à Hitler qui demanda à faire venir le peintre britannique en Allemagne, mais Spare refusa catégoriquement ce contrat juteux. Il fit au chancelier allemand une réponse publique dont il reprit le contenu en 1948, en l'écrivant sur un tableau intitulé Self as Hitler. C'est une réponse cinglante. Laissez-moi être un animal pendant que vous faites le sur-homme, réplique-t-il en substance. Comment, en effet, pourrait-on croire que Spare ait eu quelque accointance avec de telles idéologies ? Profondément traumatisé par tout ce qu'il a vu à la guerre en 1916, où il s'est retrouvé dans une fosse, seul survivant au milieu d'un tas de cadavres, Spare exprime clairement ce qu'il pense de la violence anthropophagique des hommes dans son Anathème. Bien plus discipliné qu'on l'imagine, totalement végétarien ("mangeurs d'infect !" hurle-t-il à ses contemporains) et ayant une très haute opinion de la vie animale, il la survalorise dans sa réponse publique au führer pour la rendre d'autant plus insultante.

William Blake, L'Enfer de Dante, Béatrice.

Les spéculations vont donc bon train, concernant notre auteur pour lequel on imagine les influences les plus farfelues et abracadabrantes, oubliant toujours les plus évidentes. Cherche-t-on les origines des mots Zos et Kia ? Voici qu'apparaissent les tantras et enseignements secrets de l'Inde ou de l'Égypte, à moins qu'il s'agisse d'un langage extra-terrestre apporté par les Grands Anciens dont parle Lovecraft, ou encore de terminologies mystérieuses réservées aux initiés, surtout s'ils sont de la main gauche et totalement fantasmés par un public acquis d'avance. Mais le visionnaire William Blake, dont l'influence sur notre homme fut des plus évidentes ne retient pas l'attention, lui qui désigne les 4 forces vitales sous le nom de The Four Zoas, tandis qu'il qualifie le "Self créateur" par le terme de Chiah. Spare ne cache pourtant pas tout ce qu'il doit à Blake, dont il se veut un continuateur. Toutefois, il est évident que ça fait moins rêver que d'improbables et ténébreuses filiations occultistes.

RESSOURCES INTERNET SUR AOS : Magick-Instinct, Fulgur Limited, Austin Osman Spare Archive, Dolorosa-rêveries, lista de Kiaosfera.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...