© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

mercredi 6 mai 2009

TAROT


Á la demande générale d'Anael, j'explique en quoi consiste ce tirage que nous appelons entre nous : tirage de lignée ou tirage pyramidal. Il a été crée au début des années 80 par P. Naudet et moi-même. Nous cherchions un mode de lecture du Tarot plus éloquent que le fameux tirage en croix qui ne nous satisfaisait pas. Cette façon de procéder s'est révélée á nous d'un seul coup et sans réflexion savante et ce tirage s'est montré si bavard que ceux á qui nous l'avons expliqué l'ont de suite adopté. Il fait partie de ce que nous appelons, le trésor du Dragon, un endroit oú chacun d'entre nous peut déposer un joyau qui profitera á toute la lignée.

Très simple donc : On bat les cartes, on les coupe et on tire trois cartes. Ces trois cartes représentent l'évènement en soi, une histoire que l'on peut lire de gauche á droite, ou bien encore en considérant que la carte du centre est le présent, celle de gauche le passé et celle de droite le futur. Pour obtenir les deux cartes au-dessus, on fait simplement la somme des deux cartes du dessous. Dans ce cas par exemple, la somme du JUGEMENT et du PENDU donne : 20 + 12 = 32 = 3 + 2 = 5, LE PAPE. Et la somme du PENDU et de la PAPESSE donne 12 + 2 = 14, LA TEMPERANCE. Ce deuxiéme étage composé de deux cartes est l'astralité, les coulisses de l'évènement, les désirs sous-jacents, la partie non visible et subtile, les intentions cachées. La carte de gauche est le sens desscendant, vers la manifestation et celle de droite est ascendante, de sorte que l'on peut lire aussi ce tirage de façon verticale. On obtient la carte unique du troisième étage en faisant de nouveau la somme des cartes précédentes : Dans ce cas, LE PAPE et LA TEMPERANCE, ce qui nous donne LE SOLEIL. Ce troisième niveau est aussi bien la synthèse que le principe, l'origine, le niveau causal, etc. Pour chaque étage je donne plusieurs sens afin que vous puissiez choisir le vôtre, celui qui fonctionne le mieux pour vous. Si vous préférez voir la carte du haut comme une synthèse, libre á vous. Je constate que la plupart d'entre nous lui préfère le sens de cause. Si vous préférez lire la ligne du bas comme passé, présent et futur, plutôt que comme une historiette, libre á vous. Je constate que la seconde solution remporte un franc succès...

Pour plus de polysémie, on compte la lame sans nombre comme 22. On note aussi que dans certains tirages, les cartes peuvent se répéter, ce qui appuie leur sens ou trace une route. Si vous tirez les cartes 19, 13 et 5, vous allez remarquer que la lame 5 se répète sur les trois niveaux. Évidemment, quand une carte se répète, on laisse son espace vide et on garde en tête le nom de la carte qui l'occupe. Avec l'habitude, on peut simplement tirer les trois cartes sans avoir á sortir les autres, dont on garde simplement le résultat en mémoire.

1 commentaire:

Jais a dit…

Héhéhé je me souviens effectivement avoir de suite adopté ce tirage (tout comme celui des 4 As, le tirage YHVH ainsi que le tirage des 2 lignes de 3 cartes sur la personnalité affichée/cachée).

Et je me rappelle aussi y avoir mis mon grain perso en brassant les cartes et en les tirant droites ou renversées :p

Toujours est-il que ce tirage est effectivement très parlant.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...