© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

lundi 19 janvier 2009

LE LIVRE JETABLE


Une pratique de lignée :

- Procure-toi deux petits carnets à spirales.

- Écris sur la couverture des deux carnets : "LE LIVRE JETABLE".

- Sur chaque page des deux carnets, écris les exercices de micro-pratique suivants, à raison d'une micro-pratique par page. Tu peux aussi y inclure des micro-pratiques que tu connais déjà ou en inventer d'autres. Une micro-pratique est un exercice pouvant durer de quelques secondes à plusieurs minutes. La micro-pratique est conçue pour pouvoir être pratiquée dans la vie courante et active ; elle doit être répétée plusieurs fois, toute la journée, dés qu'on en a la possibilité :
  • Sois conscient de ta respiration. Respire consciemment.
  • Écoute le contenu émotionnel dans les conversations des autres et note la différence entre le contenu émotionnel et le sens littéral des mots qu'ils utilisent.
  • Sois conscient des saveurs de tout ce que tu manges. Différencie la plus grande quantité possible de saveurs, celles qui te plaisent et celles qui te déplaisent.
  • Utilise le sens de l'odorat en étant conscient de l'utiliser. Flaire comme un animal.
  • Prends conscience que lorsque tu regardes un arbre, tu le fais automatiquement en le regardant par la lumière de ses feuilles et de ses branches. Apprends á le regarder par ses ombres.
  • Prends conscience du sol sur lequel tu te tiens ou marches.
  • Ralentis les petits mouvements, comme celui de porter ta fourchette à la bouche.
  • Pointe ton index vers toi-même, au niveau des yeux. Dans la direction pointée, que vois-tu ? Tes yeux peuvent-ils se voir ? Répète l'exercice sans te pointer du doigt et en regardant dans la même direction, vers toi.
  • Observe la caractéristique faciale des autres et note les ressemblances entre les visages. Que représentent leurs rides, leurs verrues ?
  • Écoute tout son. Surtout ceux qui viennent de la partie basse du spectrum commun (1). Ecoute ton écoute. Écoute celui qui écoute.
  • Au lieu d'aller rapidement d'un endroit à l'autre, marche doucement.
  • Distingue les différentes odeurs d'une même variété de choses : fleurs, personnes, lieux.
  • Distingue les différentes textures d'une même variété d'objets.
  • Écoute ce que les personnes ne te disent pas. Écoute l'ombre de ce qu'elles disent.
  • Prends conscience du mouvement du cerveau dans ta boite crânienne.
  • Dans l'espace, à deux mètres de toi, fixe un point en prenant soin d'être précis dans les trois dimensions et surtout, celle de la profondeur. Au bout de quelques minutes, que vois-tu ?
  • Écoute les caractéristiques vocales de chacun. Que dit la voix sur la personne ?
  • Sens ton corps. Comment la tension musculaire affecte-t-elle la forme et l'aspect de ton corps ? Cherche la détente et la tension dans le corps des autres.
  • Médite les yeux ouverts pendant un instant très bref.
  • Projette ta conscience dans la paume des mains et les doigts, lorsque tu touches les objets et les personnes. Développe une hyper-sensibilité du contact.
  • Crée la sensation visualisée de la non localité : cette roche te voit, cette porte te regarde.
  • Maintiens la sensation d'une présence dans ta poitrine. Respire-la.
  • Tu veux uriner, retiens-toi... Tu veux uriner, retiens-toi... Maintenant tu peux uriner. Goûte la détente et la félicité dans le simple fait d'uriner sans penser. Sais-tu que cet instant est si privilégié que certains le choisissent pour sigiliser ?
  • Toutes tes poignées de mains, donne-les à deux mains.
  • Crée la sensation visualisée de toucher avec les yeux.
  • Dans les conversations, sois attentif au discours non verbal et au langage du corps. Quand ta bouche dit oui, ta tête dit-elle non ?
  • Ne prononce pas le mot : Non.
  • Crée la sensation visualisée de l'éther. Tu le manipules avec tes mains.
  • Veille à économiser toute parole inutile. Savoure le silence.
  • Aujourd'hui, tu ne jouis pas mais tu te pousses au plus proche de l'orgasme à plusieurs reprises.
  • Au moment où tu frappes dans tes mains, le son arrête la pensée. Frappe de nouveau dans tes mains pour finir l'exercice.
  • Lorsque tu parles à quelqu'un, sois conscient de son ombre et parle aussi à son ombre, son inconscient.
  • Deux mouvements du cerveau dans la boite crânienne. Un vers l'avant, un vers l'arrière. Une conscience flèche et une conscience coupe. Maintiens la conscience coupe.
  • Pars en promenade et emporte de quoi filmer avec toi. Pendant que tu marches ou que tu roules, filme devant toi. Une fois rentré chez toi, regarde les images. Qu'est-ce qui bouge ? Toi ou les objets ? Répète l'exercice directement et sans te filmer. Qu'est-ce qui bouge ? Qu'est-ce qui ne bouge jamais ?
- Une fois que les deux carnets sont écrits, oublie-les pendant une semaine.
- la semaine suivante, prends le premier carnet et arrache la première page avant de partir de chez toi. Ne regarde pas la page suivante. Une page par jour. La feuille, dans ta poche toute la journée, servira de rappel. Il te suffit maintenant de pratiquer l'exercice indiqué le plus souvent possible. Le soir venu, brûle la feuille.
- Le lendemain, arrache la feuille suivante de ton LIVRE JETABLE. et recommence l'opération.
- Lorsque tu auras arraché la dernière page de ton LIVRE JETABLE (il y a déjà plus d'un mois de pratiques dans les exercices communiqués ici), fais cadeau de ton second exemplaire à un autre magicien de ta connaissance.
- Si l'on te fait cadeau d'un LIVRE JETABLE, tu auras l'occasion unique de pratiquer des exercices conçus par un autre que toi et capables, pour cette raison, de t'étonner et de t'apporter quelque chose de neuf.
_________
Note :
(1) La partie basse du spectre, ce sont les sons que nous n'écoutons pas normalement á cause de l'habitude ; par exemple, le bruit de fond du magasin ou le son des oiseaux dans la ville.

Aucun commentaire:

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...