© copyright Jean-Luc Colnot, 2007-2017.

dimanche 11 mai 2008

BOLIVIE





La plus grande victoire des USA et de son plan de chaos et d’ingérence criminelle en Bolivie, c’est qu’à l’inverse de la Chine et du Tibet, personne ou presque ne parle de la Bolivie, sinon pour en folkloriser le président. A la faveur de ce silence international, le gouvernement Bush, qui considère la Bolivie comme faisant partie de l’axe du mal, finance dans tout le pays, à hauteur de 13,5 millions de dollars, ce n'est pas rien, une opposition oligarchique et séparatiste, raciste et esclavagiste, latifundiste et mafieuse, pour ne pas dire clairement fasciste, sous le vernis néo-libéral qui le voudrait rendre acceptable. Le pétrole et le gaz du deuxième pays le plus pauvre d’Amérique Latine se trouve justement dans la province amazonienne de Santa Cruz, partie la plus riche du pays, celle-là même que les USA poussent à la sécession. Car en effet, le plan de partition de la Bolivie, facteur de guerre civile, n'est pas une idée originale élaborée par l'élite de Santa Cruz. Il lui a été suggéré directement par la CIA, qui l'a soigneusement préparé dans les bureaux du Center For Strategic & International Studies (CSIS), organisme qui reçoit des financements du consortium Kissinger McLarty Inc. Pour mieux déstabiliser Monsieur Evo Morales Ayma, premier président indigène de Bolivie - féru de paganisme aimant à consulter les sages de son peuple - et afin de « foutre dehors cet indien de merde », la conspiration sécessionniste rassemble 100 clans de propriétaires terriens, les plus importants du pays. Elle s’organise autour d'une trentaine de loges maçonniques et paramaçonniques qui pourraient bien faire passer les acteurs de la loge P2 pour des enfants de chœur. Grâce à son monopole sur tous les médias du pays et à la diffusion d’une propagande raciste et eugéniste d’une violence inouïe, la conspiration manipule également des mouvements de jeunesse et des milieux associatifs de l’orient du pays, terrorisant des indiens courageux et héroïques qui luttent pour leurs droits les plus élémentaires : celui de pouvoir manger, par exemple, ou encore celui de recevoir un vrai salaire pour son travail, puisque, rappelons-le, l’esclavage des indiens est encore une réalité commune dans certaines propriétés de l’orient bolivien. Avec l'appui de la CIA, la violente oligarchie de Santa Cruz a organisé le 4 mai dernier un referendum séparatiste foireux, anti-constitutionnel, frauduleux et totalement illégal, dont l’effet est de favoriser une balkanisation du pays et sa division. Comme par hasard, l'ambassadeur des Etats-Unis en Bolivie depuis l'élection de son président indigène, P. Goldberg, dont l’expertise en matière d’exacerbation des antagonismes n’est plus à prouver, est celui-là même qui était en poste en Yougoslavie lors d’évènements tout-à-fait semblables. On sait quel fut le résultat de son action. Il retrouve en Bolivie d'anciens amis croates, dont le principal agent de cette agitation à Santa Cruz, Branco Marinkovic, président du comité civique. Ce dernier promet aux mères de Santa Cruz que le sang de leurs enfants coulera bientôt, de façon responsable, pour défendre ses prérogatives à lui, celles que lui autorisent ses dizaines de milliers d’hectares, dont certains, acquis récemment d'une façon douteuse, lui valent des poursuites pénales. On se prend à deviner quel avenir sombre serait celui de la Bolivie et des pays voisins si le silence des peuples et des nations concernant ces agissements terroristes devait se prolonger encore longtemps.
US hands off Bolivia !
Soutenez le Tibet des Andes et ses peuples souffrants, cœurs de la révolution indigène. Soutenez ce pays admirable dont le patrimoine magique et occulte est probablement le plus important et le plus persécuté au monde, et ce, depuis des siècles (36 ethnies, civilisation Inca, traditions multiples et vivantes, chamanisme non seulement andin, mais aussi amazonien, ainsi que l'incroyable médecine occulte traditionnelle kallawaya, choisie parmi plus de 70 autres du même style pour être inscrite, seule, au patrimoine immatériel de l’humanité...) :

EN FRANÇAIS :
http://www.france-libertes.fr/article.php3?id_article=581


EN ESPAGNOL :

1 commentaire:

manihiyya a dit…

hasta la victoria siempre!

http://fr.youtube.com/watch?v=SynVFM_6ezk

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...